Comment bien choisir ses skis alpins, ski freeride et freestyle ?

La pratique de chaque discipline de ski requiert non seulement des techniques, mais surtout du matériel spécifique permettant de gérer les obstacles, les chemins, le froid, etc. Quand bien même la qualité de certaines marques de longue date dans leur domaine, comme Dynastar ou encore Rossignol, est sans conteste, il est essentiel de se focaliser sur l’adéquation et la maniabilité avec le terrain de jeu que vous allez empreinter. Sachant aussi que le coût à l’achat des paires de skis et des autres accessoires essentiels n’est pas donné, il faut faire attention quant à leur bonne tenue, leur durabilité… Certains paramètres de choix demeurent communs.

Patin, semelle et autres parties à vérifier.

Pour tout achat de skisRossignol ou d’autres marques, le type de patin est un des aspects phares à regarder au préalable puisque sa forme et sa largeur indiquent le genre de terrain sur lequel les skis seront utilisés. La pratique de certaines disciplines de ski nordique nécessite par exemple des patins étroits et des tailles plus importantes. Et si le patin à cambre traditionnel sans rocker est exclusivement d’usage sur les pistes , exigeant des fixations de chaussures le moins rigide possible, les skis avec rocker (en spatule ou avant et arrière) sont plus destinés aux initiés.
Ces types de skis ont pour fonction de mieux gérer les courbes et virage autant sur pistes que dans des spots freeride. En ce qui concerne la semelle, cet élément détermine aussi souvent le prix de l’équipement, sachant que de sa conception et de sa qualité va dépendre la possibilité d’adapter le ski à toute utilisation.

Performance, manière avec laquelle on skie

Les virages aussi appelés curving, dérapages et autres techniques de glisse dépendent souvent aujourd’hui des caractéristiques et tailles des skis, et parfois même des chaussures de ski comme l'explique cet article. Il y a donc de fortes chances de trouver un pack de ski avec toute l’harmonie que cela suppose : largeur patin compatible avec la forme des lames, longueur de planche conforme au rocker, et le tout en adéquation avec les fixations, permettant ainsi de maîtriser un ou tous types de virages, de trajectoires…

Néanmoins, le choix d’une paire de skis n’est pas figé au modèle, sachant que le choix du ski type est tributaire de facteurs personnels, dont votre niveau de ski. Il existe donc différents types et catégories de skis adaptés à chaque performance et à sa capacité à dompter la neige damée ou la poudreuse. Que l’on soit adepte des skis freestyle ou de la combinaison freeride freestyle, que l’on soit plus à l’aise sur piste ou avec du ski all mountain, c’est la capacité et le style avec lequel on skie qui confirme souvent quels skis sont les mieux adaptés à vos besoins.